Un conseiller en immobilier neuf sur Montpellier et ses alentours vous rappelle gratuitement. Contactez l'équipe Magellan au 0 810 401 421. Acheter neuf au prix promoteur

Le N°1 de la vente d'immobilier neuf sur Montpellier

Recherche immobiliere

Articles

Rubrique : chiffres immobilier neuf

Bilan 2013 et perspectives 2014

Article immobilier créé le 07/04/2014 11:38:00



réduire la taille du texte augmenter la taille du texte

Bilan 2013 et perspectives 2014

Bilan 2013 et perspectives 2014

Bilan 2013

En matière d’immobilier neuf il est toujours délicat de citer des chiffres car selon les sources ils diffèrent, mais toutes s’accordent à dire que le bilan 2013 bien que moins mauvais que prévu n’a pas redonné le sourire à la profession.

Selon l’observatoire de la FPI (Fédération des Promoteurs immobiliers), sur un échantillon représentant environ 82% du marché de l’immobilier neuf, le total des ventes sur l’année 2013 est de 81 526 contre 81 345 en 2012. (Ces chiffres incluent les ventes de logements au détail, les logements vendus en bloc et les résidences de services).

Cependant, il convient de poser un bémol car ce chiffre ne tient pas compte des annulations soit environ 7 900 ce qui ferait tomber le chiffre réel autour de 74 500 ventes.

Le flou auquel ont été confrontés les investisseurs avec le dispositif Duflot avec notamment les incertitudes en matière de loyers plafonds applicables n’a pas favorisé les transactions qui sont passées de 60 % en 2010 à 40 % en 2013 selon Alexandra François-Cuxac, présidente du groupe AFC et vice-présidente de la FPI.

Les acquéreurs de leur résidence principale ont quant à eux été quelque peu pénalisés par la politique bancaire en matière de prêts immobiliers. En effet, force est de constater que ce sont les dossiers d’emprunts dont la durée est relativement courte ou disposant d’un apport personnel important qui ont été acceptés sans problème. Les annulations d’achat sont en grande partie liées au refus de prêt des organismes bancaires.

Les taux d’emprunt ont été particulièrement attractifs durant cette année avec des moyennes de 2.80% sur 10 ans, 3.20% sur 15 ans, 3.45% sur 20 ans, 3.85% sur 25 ans et 4.30% sur 30 ans hors assurances et selon la solidité du dossier.

Perspectives 2014

Nous sommes loin des perspectives gouvernementales qui étaient de 500 000 logements par an dont 150 000 logements sociaux. L’année 2013 a vu 330 000 mises en chantiers et l’année 2014 devrait être plus faible puisque les demandes de permis de construire en 2013 ont baissées de 15 %, on parle de moins de 300 000 unités. La progression devrait se faire entre 2015 et 2017 d’environ 5.5% par an permettant ainsi d’atteindre les 400 000 logements.

La prévision d’une remontée des taux de crédits immobiliers dans les mois à venir pourrait encore une fois pénaliser les futurs acquéreurs et notamment les primo-accédants.

"2014 s’annonce comme une année noire, estime François Payelle président de la FPI. Les projections font état de 66.000 à 68.000 ventes, une des pires années depuis 25 ans. Seul point positif : la stabilisation du dispositif Duflot, gelé pour 3 ans, qui devrait donner un peu plus de lisibilité aux investisseurs"

Plus de logements sociaux en 2014 ?

Seul le secteur du logement social semble sortir « son épingle du jeu ». Selon l’USH (Union Social pour l'Habitat), représentant 90% du marché du logement locatif social, le nombre de logements sociaux financés a augmenté de 5 à 10% en 2013, ce qui augure une année 2014 satisfaisante concernant les mises en chantier. La baisse de 7% à 5,5% du taux de TVA sur la construction de logements sociaux devrait également soutenir la production.

Agir sur les coûts de construction

Alain Dinin, PDG de Nexity ainsi que les professionnels de l’immobilier préconisent un certain nombre de pistes pour faire baisser les coûts de construction, notamment le prix du foncier en mettant fin à la mise aux enchères de terrains publics par les municipalités « en échange de l'engagement d'un plafonnement des prix par les opérateurs. Il faut que les projets sélectionnés le soient en fonction de caractéristiques, en fixant le prix du terrain à l'avance selon les besoin des municipalités, pas au mieux disant. Aujourd'hui, l'achat du terrain et la TVA représentent près de 35 % du prix total d'un logement".

Une seconde piste est celle du coût des parkings que l’on pourrait faire baisser d’environ 7% en dotant chaque logement d’une seule place de stationnement au lieu de 1 ½ à 2 à l’heure actuelle, sachant qu’une place de stationnement vaut entre 15 000 et 20 000 €uros.

Enfin, réviser certaines normes (au nombre de 3 700 aujourd’hui) que les professionnels dénoncent régulièrement tant au niveau de l’accroissement que des coûts croissant. La piste des normes handicapés est évoquée, bien que ce sujet soit délicat : il serait souhaitable tout en conservant les 100% de normes d’accessibilité de réduire les normes des logements habitables, c’est-à-dire de réduire le nombre de logements normés « handicapés » de 100 % actuellement à 90 ou 85 % ce qui permettrait là aussi de réduire les coûts d’environ 7 % selon Monsieur Dinin.

Les taux d’emprunts devraient restés stables à quelques variations près, sauf évènement exceptionnel qui viendrait impacter le niveau de l’OAT 10 ans.

En région LANGUEDOC ROUSSILLON - l’année 2013

Le dernier trimestre 2013 a vu un léger sursaut par rapport aux mois précédents avec 5599 logements autorisés. Cette amélioration est due à l’accroissement des logements collectifs + 7.5 % contre un recul pour les maisons individuelles de - 5.2%.

Le cumul de l’année 2013 sur l’ensemble des logements autorisés fait apparaître une variation de – 12.6% par rapport à 2012 et sur l’ensemble des logements commencés, la variation est de -3.7 % toujours par rapport à l’année précédente.

Il a été autorisé 22 426 logements en 2013 et 16 781 logements commencés sur la même période. On a enregistré dans le même temps 4 864 ventes pour 5 183 logements mis à vente.

Quant aux prix moyen sur la région, ils sont de 3 650 € le m² pour un appartement et 218 000 €uros pour une maison individuelle, ce qui place le Languedoc Roussillon en 8ème position pour les maisons individuelles et en 5ème position pour les appartements. (Source SOeS ECLN)

Les perspectives 2014

La région échappera t’elle au marasme national et aux prévisions alarmistes ? Il semble malgré tout que les promoteurs de la région restent dynamiques puisque déjà une vingtaine de programmes sont lancés sur Montpellier et ses alentours depuis le début de l’année 2014.




Article : Bilan 2013 et perspectives 2014 par : © Magellan
Mon profile Google+


Dans la rubrique chiffres immobilier neuf retrouvez les autres articles :


Vous avez trouvé cet article intéressant ? Vous pouvez partager-ici :


7Officiel Magazine de la Gazette de Montpellier


© Copyright 2001 - 2017. Tous droits réservés MAGELLAN Conseil Immobilier Montpellier - 12 Boulevard Victor Hugo - 34000 Montpellier (Hérault 34 - Languedoc Roussillon)